Trucs & astuces URE

Quel que soit le combustible que vous utilisez pour chauffer votre habitation, les moyens d'économiser sur les coûts restent les mêmes. Parallèlement à ceci, vous devez considérer qu'une bonne compréhension du système rapporte souvent davantage que de lourds frais d'investissements. De ce fait, nous vous fournissons avec plaisir quelques astuces pour une Utilisation Rationnelle de l'Energie (URE). Il s'agit de conseils pratiques qui ont une influence sur le budget énergétique ainsi que sur la pollution atmosphérique, et qui préservent néanmoins le confort souhaité pour votre habitation.

Gains Express : Economiser l'énergie grâce à 0 euros.

Chauffez votre habitation à la température adéquate: 1°C = 7% d'économie.

Une température trop élevée dans la maison ne profite absolument pas à votre confort et votre santé. Choisissez une température adaptée à l'usage de la pièce et n'oubliez pas que, pour votre santé, la solution la plus saine consiste à régler la température entre 20 et 21°C.

Les températures suivantes sont généralement recommandées :

23°C dans la salle de bains (uniquement lorsqu'elle est occupée).
20°C dans la salle de séjour, la salle à manger, le bureau et les chambres des enfants (s'ils y font leurs devoirs).
18°C dans la cuisine.
16°C dans les chambres à coucher.

Diminuez la température pendant la nuit et lorsque vous vous absentez.

Réglez le thermostat à 14°C/16°C ± 1 heure avant de vous coucher. Faites de même lorsque votre habitation est inoccupée durant la journée.Ce réglage peut se faire automatiquement si vous disposez d'un thermostat équipé d'une horloge.
Dans les deux cas, vous économiserez 5 à 8% de combustible.

Coupez le chauffage dans les pièces inoccupées.

Il est inutile de chauffer les chambres d'amis ou les chambres d'enfants absents (attention : en hiver, vous devez veiller à ce que ces pièces demeurent à l'abri du gel !).

Diminuez la température de votre boiler.

Le plus gros volume d'eau chaude est de loin celui qui sert à l'hygiène (bains, douches), en d'autres termes, le volume d'eau chauffée à 40°C maximum.Cette température de production peut donc être diminuée. Mais dans certains cas, pour des raisons bactériologiques, il vaut mieux conserver cette température de l'eau chaude à 65°C.

Demandez à un professionnel du chauffage de régler le thermostat de la chaudière (régulateur thermique de l'eau chaude) et/ou la régulation climatique.

Le fait d'utiliser de l'eau presque bouillante est généralement insensé : la seule chose à laquelle vous devez veiller, c'est que la température de l'eau chaude circulant dans votre installation de chauffage ne passe pas sous le niveau minimum recommandé par le fabricant. La température de l'eau s'adapte à la température extérieure par le biais d'un thermostat de chaudière à mazout, mais elle peut également s'adapter automatiquement via un appareil de régulation adéquat.
Ce dernier est appelé régulation climatique. Grâce à elle, la température de la pièce s'adapte automatiquement à la température extérieure. Il est également possible de combiner deux réglages, par exemple une régulation climatique comme réglage de base et des vannes de radiateur thermostatiques comme réglage final.

Choisissez la bonne puissance de chaudière.

Souvent, lors du choix de la chaudière, on commet l'erreur de la surdimensionner. Ce surdimensionnement aura pour conséquence une période de chauffe trop courte, du coup une baisse du rendement ainsi qu'une température inadaptée dans la cheminée et donc la formation de condensation.

Prenez une douche plutôt qu'un bain.

Pour un bain, il vous faut environ 100 à 120 litres d'eau chaude, tandis qu'il vous en faut à peine 30 à 40 litres pour prendre une douche.

Fermez les rideaux et les stores.

Afin de préserver la chaleur à l'intérieur plus longtemps, il est préférable de fermer les rideaux et les stores dès qu'il fait sombre.

Economiser l'énergie grâce à 100 euros

Faites entretenir et régler tous les ans votre installation par un professionnel.

Un brûleur mal réglé provoque une hausse de la consommation de 20% voir plus ! Un dépôt de suie de 1 mm sur les surfaces de chauffe provoque une augmentation de la consommation d'au moins 3%. C'est pourquoi un entretien annuel de chaque système de chauffage n'est absolument pas un luxe.

Isolez les tuyauteries.

La chaudière proprement dite émet de la chaleur totalement inutile par rayonnement. Grâce à une bonne isolation, vous pouvez économiser 2% de combustible.

Placez un thermostat d'ambiance programmable.

Ainsi, vous ne devrez plus régler vous-même le thermostat à une certaine température et un oubli n'entraînera plus de gaspillage.

Installez des vannes thermostatiques (programmables).

Les vannes thermostatiques peuvent se révéler utiles dans les pièces que vous n'occupez pas en permanence (ou, par exemple, dans la cuisine, où vous pouvez compter sur un important supplément de chaleur gratuite via les lampes, les appareils électriques, la lumière du jour, etc.) Actuellement, il existe même des vannes thermostatiques programmables (équipées d'une minuterie).